ESPACE BLOG
Thématiques
Formats

Voir les offres spéciales du Souffle d'Or

Comment booster son immunité féminine avec le Calendula ?

Publié le : 06/03/2019 10:30:24
Catégories : Santé et bien-être

Comment booster son immunité féminine avec le Calendula ?

Le Calendula officinalis, une plante ressource au quotidien

Le Calendula officinalis, qu’on appelle communément le Souci ou Souci des jardins ou Fleur de tous les mois pousse en touffes vigoureuses qui portent des fleurs aussi lumineuses que des soleils, allant des jaunes vifs aux jaunes d’or et se déclinant en orangés chatoyants, presque rouge brique parfois. Il est originaire du bassin méditerranéen, où il pousse encore aujourd’hui dans sa forme sauvage et spontanée, qu’on appelle le Calendula Arvensis, parmi les vignes et les coteaux du midi. Sa fleur est plus petite que celle de l’officinalis, mais ses propriétés sont identiques.

Fleurs, feuilles et tiges du Calendula sont charnues, un peu velues et étonnamment collantes quand on y passe la main ! Cette substance provient d’une forte sécrétion glandulaire de la plante et c’est l’un de ses aspects, qui, par pensée analogique, a orienté son usage thérapeutique vers le drainage du système lymphatique, le traitement des engorgements biliaires et hépatiques, le soin des boutons infectés et des plaies purulentes jusqu’à la fin du Moyen-âge. Son usage interne à été oublié avec l’air moderne qui n’avait gardé de son usage que l’aspect adoucissant en soins de la peau. Aujourd’hui on le redécouvre et c’est une très bonne chose, car c’est une plante ressource pour la vie de tous les jours !

Son parfum est peu fleuri au sens habituel du terme mais prégnant. Il dégage des notes épaisses, rondes, un peu miéllées, balsamiques et résineuses. Il y a un petit quelque chose de l’amertume de l’artichaut, mais en plus discret, plus doux et plus chaleureux ! En fait, tout est doux du Calendula ! C’est la force de son action thérapeutique !

Les actions thérapeutiques du Calendula

Il apporte sa douceur, calme les irritations, les démangeaisons, apaise tout ce qui brûle, que ce soit sur notre organe peau, en externe, sur nos muqueuses, buccales, vaginales, mais aussi tout le long du tube digestif. Il réchauffe, mais sans excès, ce qui sera utile pour ouvrir les pores de la peau et drainer tout doucement les déchets métaboliques vers l’extérieur. Il a une affinité particulière avec le système lymphatique qu’il nettoie tout en douceur mais avec profondeur. C’est par la voie lymphatique qu’il élimine les infections des plaies, des boutons, des abcès, et autres griffures de chats ou échardes bien laides… Il a une action douce emménagogue, ce qui en fait une plante intéressante pour aider le déclenchement des règles, principalement si c’est lié à de la fatigue et de l’anémie. Elle pourra pour cet usage être utilisée seule en infusion ou entrer dans une composition avec d’autres plantes.

Le Calendula est un très bon antibactérienantifongiqueanti-inflammatoire et cicatrisant. Des vertus qui, associées à son excellence pour adoucir ce qui irrite et calmer la douleur en font un allié de grande envergure pour prendre soin des muqueuses féminines. En soin pour la toilette, mais aussi en soins préventifs pour booster l’immunité vaginale, par cure saisonnière par exemple, ou ponctuellement après des baignades dans des lieux publics, en soin ponctuel en cas d’irritations, en traitement contre des mycoses (conjugué à un traitement en interne).

Des usages du Calendula

Les usages du calendula

1 pincée de fleurs par bol d’eau bouillante / infusion 5mn : pour déclencher une suée abondante en vue d’éliminer par la peau. Pour soulager les muqueuses intestinales enflammées. 30 grammes de plante entière environ par litre d’eau: pour un drainage profond en cas d’affection de la peau. Une petite semaine de cure avant les règles pour aider au déclenchement en cas d’irrégularité ou de douleurs.

  • En alcoolature (teinture Mère)
  • de 15 à 30 gouttes 3 fois par jour dans un verre d’eau : pour stimuler le travail lymphatique sur 3 semaines de cure, à renouveler si nécessaire après une pause.
  • dilué dans le même volume d’eau : pour usage externe. A appliquer localement. En désinfection et action anti-douleur des plaies, égratignures, coupures, inflammations… même pour les enfants. (pour les bébés : diluer au 1/10éme)

L’été, préparez-vous une merveilleuse huile au calendula !

  • Après la récolte faite un jour chaud et sec, laisser les fleurs à l’air libre, à l’ombre, pendant 24 heures, pour faire s’évaporer toute l’humidité qui reste souvent stockée dans les coeurs des fleurs de Calendula (important pour éviter les rancissements dû à la rencontre malheureuse d’eau dans l’huile !)
  • Puis remplissez-en un bocal en verre transparent. Recouvrez entièrement d’huile. Touillez précautionneusement avec une tige pour faire s’échapper les bulles d’air. Terminez le remplissage à ras-bord. Vissez le couvercle.
  • Laissez le bocal au soleil 21 jours. Couvrez d’un linge opaque durant les nuits autour de la pleine lune.

Traditionnellement c’est l’huile d’olive qui est utilisée, mais vous pouvez aussi utiliser de l’huile de tournesol, de l’huile de sésame… C’est une excellente huile de massage. Pensez-y aussi pour masser le périnée lors de la grossesse, en préparation de l’accouchement, mais aussi après l’accouchement pour continuer à prendre soin de votre périnée. Vous pourrez l’utiliser pour masser les mamelons quotidiennement si vous allaitez. Ce sera parfait pour la toilette des fesses de votre bébé, le masser, protéger son visage du vent ou du froid, après une journée ensoleillée…

L’hiver, préparez-vous un baume plein d’amour à base de votre huile au Calendula !

Pour 100 grammes d'huile de Calendula : 85 gr d’huile de Calendula + 15 gr de cire d’abeille + 5 gr d’alcoolature de Calendula / ou 1 gr d’extrait CO2 de Calendula. Au bain-marie, chauffer doucement l’huile et la cire, jusqu’à fonte totale. Otez du bain-marie, laissez légèrement redescendre la température pendant que vous faites tiédir l’alcoolature. Versez l’huile et la cire fondue sur l’alcoolature légèrement tiédie en mélangeant jusqu’à absorption totale. (Si c’est l’extrait CO2 vous n’avez pas besoin de faire tiédir). Verser dans des pots. Attendez complet refroidissement pour visser les couvercles. Etiquetez. Laissez-en un peu partout : dans la salle de bain, la cuisine, la cabane du jardin, le sac de randonnée, votre sac à main…!

Par Marie-Pénélope Peres et Sarah Maria Leblanc, auteures de Sagesse et pouvoirs du cycle féminin
Paru aux éditions le Souffle d'Or, Juin 2017

Ceci peut vous intéresser

Partager ce contenu