ESPACE BLOG
Thématiques
Formats

Du 22 au 29 novembre, profitez de prix plume sur nos livres, jeux et musiques avec 70% de réduction sur le coin des bonnes affaires, jusqu'à 50% sur une sélection de coffrets/jeux et 20% sur nos CD de musique.

Et dès 60€ d’achat, profitez de frais de port à 0,01€ et recevez en cadeaux notre tote bag 100% coton bio et un cadeau surprise. Valable jusqu’au 29/11 avec le code PLUME

Voir les offres spéciales du Souffle d'Or

La sagesse de nos cellules

Publié le : 08/11/2021 12:36:46
Catégories : Développement personnel , La Presse en parle , Santé et bien-être

La sagesse de nos cellules

Du savoir naturel et intuitif à la raison

Il n’y a eu qu’un pas… ou presque ! À travers les âges, les savoirs des dieux et déesses que nous sommes ont été oubliés et les peuples du monde entier ont perdu leur lien avec l'ancienne sagesse. Dans des temps plus anciens, nous étions alors reliés aux étoiles, à la lune, aux énergies, à l’invisible, aux saisons de la planète et à celles de notre corps. Des savoirs humains qui se sont délités au fil du temps, accélérés avec la révolution industrielle, la notion de productivité, l’agriculture de masse et la pensée de Descartes, le fameux « je pense donc je suis », nous coupant littéralement de notre corporalité et de notre lien à l’Univers. Ajoutons à cela une éducation judéo-chrétienne ou le corps est un lieu de péchés et de honte, une pincée de système éducatif où prime encore les capacités du cerveau plutôt que les intelligences de l’être, un soupçon d’éducation familiale qui pétrit et définit nos croyances, notre fonctionnement mental et émotionnel, et nous avons là une bonne recette pour enterrer ces savoirs précieusement nichés dans nos cellules. Nous voici donc coupés de cette sagesse ancestrale et de cette époque ou nous savions mettre au diapason la vibration interne de nos cellules avec celle de la nature, de l’environnement, des saisons, et ajuster intuitivement notre vie.

Dans un monde ou tout change et ou tout va trop vite, le besoin de nous reconnecter à nos savoirs ancestraux n’a jamais été aussi urgent.

Notre zone de sécurité est maintenant et définitivement à l’intérieur. Et c’est tant mieux ! Car c’est là que nous pouvons puiser une sagesse, présente en chacun de nous, depuis la nuit des temps, dans nos mémoires, et taillée à la mesure de notre présent. On ne le dira jamais assez, le secret d’une belle vie est en nous et pour être et vivre en santé holistique… ressentons ! Il s’agit bien de retrouver nos capacités à ressentir à partir de notre intériorité pour laisser émerger l’Homme Mage.

Savoirs oubliés de notre corps

Notre corps, c’est cet instrument de grâce qui nous permet de vivre nos expériences sur terre, de ressentir pour nous ajuster, pour éprouver du plaisir à être vivant et jouer notre plus belle musique intérieure. Il est aussi canal des énergies célestes et telluriques et fait le lien entre les deux. C’est pour cette raison que nous savons intuitivement ressentir les énergies du haut et de l’invisible et que nous pouvons nous ressentir entièrement connectés à la faune et à la flore. Un corps humain, c’est bien plus qu’un simple corps dont on s’occupe encore trop peu, sauf quand il nous fait souffrir. L’histoire nous à fait oublier que ce corps était tout simplement le véhicule transportant les Hommes Mages et Sages que nous sommes.

Des cellules hautement communicantes, intelligentes et connectées

Ce sujet est encore trop rarement évoqué mais nos cellules, tout comme notre cœur et notre cerveau sont vibratoires. Elles fonctionnent comme des récepteurs (de nos idées, de nos pensées), contiennent toutes nos mémoires ancestrales et son également émettrices, vers l’extérieur, de notre ambiance intérieure. Ce phénomène vibratoire fait que nous avons au cœur de nous même une grande sagesse. Nos cellules, vibrantes, aimantes,  sont les gardiennes de nos savoirs. Elles les préservent précieusement en nous, comme des trésors, jusqu’à ce que nous les utilisions. Elles sont prêtes à tout instant à nous les révéler et les rendre disponibles en communiquant via notre petite voie intérieure, nos rêves, des idées qui surgissent, des perceptions particulières, des instants ou nous nous recentrons sur nous-mêmes…

  • Elles pratiquent l’autorégulation et l’auto-guérison : Les toxines et les organismes porteurs de maladie sont immédiatement repérés et pris en charge ;
  • Elles sont championnes de l’équilibre : Elles travaillent en permanence à maintenir l’équilibre entre intérieur et extérieur ;
  • Elles sont bien plus performantes que le réseau internet mondial : Elles gardent en mémoire toutes les informations et les expériences venant de nos ancêtres ;
  • Elles se nourrissent d’amour et d’eau fraîche : C’est de loin et en priorité leurs aliments préférés et ont besoin d’en être nourrie constamment ;
  • Elles sont dynamiques : Elles meurent dès qu’elles fonctionnent mal et renaissent très rapidement ; 
  • Elles aiment la coopération et le travail d’équipe : De nature partageuse, elles ne fonctionnent jamais seules.

En sachant qu’un corps humain c’est environ cinquante trillions de cellules, quelle sagesse opère en permanence sans que nous en ayons conscience. Toute la sagesse du monde est contenue dans notre corps. Prenons-en conscience et remercions pour cela.

« Le corps, c’est là où le grand Esprit épouse la matière, là où tout se conçoit, se forme et s’accomplit. » Constance de Polignac

C’est donc en portant plus d’attention à notre corps via les sens et la reconnaissance de nos manifestations sensorielles ou émotionnelles que nous pouvons enfin nous reconnecter à toutes nos capacités et notre magie. La voie la plus simple pour établir cette connexion haut débit à nos savoirs et nos mémoires est bien celle du corps. Pas étonnant qu’il soit si perfectionné ! Se reconnecter à son corps et toute son humanité, c’est aussi remettre le mental à sa juste place naturellement, sans vouloir qu’il se taise complètement ou qu’il disparaisse... question d’équilibre, chaque intelligence à sa place ! Le mental, construit sur nos expériences, sur nos systèmes éducatifs, friand du passé et du futur, met le brouillard sur notre sagesse naturelle. Et ce dernier est bien plus calme quand nous sommes attentif à notre corps et à ce qui s’y vit. En étant coupé du lien à notre corps et nos ressentis, nous sommes déracinés, alors que nos savoirs prennent leurs racines dans nos propres racines. Celles de notre famille, de nos lignées.  C’est aussi cela s’incarner en tant qu’être humain avec tous nos bagages afin de les vivre, mais dans un présent réactualisé. Un esprit fort empreint de stabilité et de sagesse est un esprit qui est ancré dans la corporalité. Notre corps est d’une grande connaissance et vit au présent, sans se soucier des perturbations du passé ou du futur. Il sait naturellement utiliser toutes ses compétences engrangées depuis des millénaires si nous le laissons faire. Il est l’instrument de grâce qui contient nos mémoires. Il n’a pas de problème pour nous les réveler, notre mental, oui. Nous sommes des personnes entières, pleines de sagesse, qui ne se trompent que temporairement parce que nous croyons, dans l’instant, des pensées fausses. Finalement, nos pensées ne sont que des pensées !

Nous recentrer régulièrement, une nécessité

En invitant notre attention régulièrement à l’intérieur, nous invitons notre esprit à se reconnecter à ses mémoires ancestrales. C’est une véritable démarche d’amour pour nous que de ne plus se laisser polluer, envahir par le brouillard de nos pensées ou celui venant de l’extérieur.

Notre être a besoin de temps pour révéler la beauté de toute chose. Prenons ce temps, et nous verrons des miracles se produire. Nous possédons depuis notre naissance une baguette magique que nous ignorons. Nous naissons avec afin de pouvoir éveiller de grandes capacités qui contribuent à notre sagesse intérieure.

C’est l’observation neutre et bienveillante de notre respiration, de nos sensations qui joue son rôle d’équilibrage, de recentrage et de reconnexion à nos savoirs magiques contenus dans le corps. Comme par enchantement, dans cette concentration au présent, tout se renouvelle. Ainsi, nos systèmes de pensées, nos croyances, notre éducation n’agissent plus et chacune de nos cellules peut fonctionner librement et remplir toutes ses fonctions sans obstacle. Elles remontent ainsi en énergie vibratoire plus haute et c’est dans ces vibrations hautes que les mémoires et les capacités émergent. C’est le principe même des phénomènes quantiques. La vibration la plus basse rejoint la vibration la plus haute et ouvre les possibles. Des possibles contenant nos capacités, celles de nos ancêtres et qui sont là à notre service pour nous soutenir et nous aider dans notre créativité de vie ou encore dans notre mission de vie. Quelle fluidité ! Il suffirait donc d’observer quelque chose sans émettre de jugement ou de pensée, pour, non seulement lui redonner tout son éclat, toute sa splendeur... mais aussi pour nous redonner les nôtres. Vous avez dit magique ?

Libéré alors de l’emprise du brouillard de notre éducation, de nos croyances ou de notre culture, l’esprit peut alors fonctionner avec plus de clarté, de lucidité et laisse émerger nos connaissances.

« Qui regarde à l’extérieur se perd. Qui regarde à l’intérieur s’éveille. » C. Gustav Jung

Astuce : prenez l’habitude d’ensemencer votre cœur et vos cellules de graines d’enchantement (belles images, senteurs, souvenirs ou sensations agréables). Respirez-les profondément, vos cellules s’en serviront comme d’une nourriture pour vos savoirs oubliés.

Ce retour au corps et à l’intelligence de nos cellules n’est pas sans effet dans notre quotidien. Via ce recentrage par de simple techniques de respiration ou par des techniques de visualisation que l’on trouve en sophrologie et qui donne la part belle aux ressentis dans le corps, nous avons, non seulement des leviers pour retrouver notre sagesse interne, mais également des appuis pour agir sur : 

  • Nos qualités et nos compétences en sommeil ;
  • Le développement de nos intelligences : corporelle, respiratoire, intuitive, émotionnelle, créative ;
  • Notre équilibre émotionnel ;
  • Un regard différent concernant les expériences passées, présentes, futures ;
  • Le respect de soi, de nos besoins ;
  • Le développement de la conscience humaine en tant qu’êtres inter-reliés et liés à notre environnement.

Il est temps que nous nous mettions à pratiquer les techniques dites méditatives comme la sophrologie ou la pleine conscience avec plus d’ardeur et qu’elles deviennent une hygiène de vie pour laisser éclore nos savoirs et notre sagesse. Le monde en à besoin !

Mantras pour faire émerger sa Sagesse intérieure

Ma vie est une succession d’expériences enrichissantes et nourrissantes.


J’aime et je remercie mon corps et mes cellules qui détiennent un grand savoir.

Ma sagesse et mes connaissances grandissent de plus en plus chaque jour.

Je remarque la beauté en toute chose et en toute personne, et de plus en plus.

Je fais confiance à mes idées, à ma créativité et à mon intuition.

L’Univers et l’Amour me guident et prennent soin de moi chaque jour.


N’oublions pas de respirer profondément
en nommant nos mantras de sagesse, ils seront d’autant plus efficaces en s’imprégnant dans le mouvement même de la respiration de nos cellules, de nos tissus, de nos organes.

Des douches bienfaisantes

« Les choses simples sont aussi les choses les plus extraordinaires, et seuls les sages peuvent les voir. » Paulo Coelho

Et si les exercices de sophrologie étaient considérés comme une douche fraîche ou bien chaude pour notre esprit ? Ils nous permettraient de le nettoyer et de le libérer des charges accumulées au quotidien, de ranimer des pensées moins chargées d’émotions et de ne pas nous éloigner de notre sagesse intérieure. En sophrologie, se sont les exercices avec le souffle prolongé ou les images agréables, réelles ou imaginaires, que nous pouvons utiliser en « douche » bienfaisantes.

Tout autant, nous pouvons nous doucher avec une intention. La douche permet d’avoir un corps propre, de se libérer des toxines et des énergies accumulées, de rester en bonne santé. Mais savez-vous que vous pouvez utiliser la douche comme un rituel magique ? Il suffit simplement de nous connecter avec l'eau qui ruisselle sur notre corps et de lui demander de nous nettoyer de toutes les ondes négatives. C’est une technique de sagesse ancestrale que nous pouvons remettre au goût du jour. En fait, il suffit de visualiser l'eau comme si c'était de l’eau purificatrice. Imaginons cette eau nous laver de toutes nos ondes négatives accumulées. Visualisons-là emportant au passage tous les blocages, toutes les croyances, les mémoires inappropriées accrochées à notre corps. Demandons-lui de nous laver, de nous purifier et de nous débarrasser de ce qui polluent nous pollue et nous empêche de nous connecter à nos savoirs ancestraux.

Par Florence BINAY, autrice du best-seller 121 astuces de sophrologie et autres petits bonheurs

Ceci peut vous intéresser

Partager ce contenu