Alice MEDIGUE

Alice MEDIGUE

Après un cursus en histoire et en sciences de l’éducation, Alice Médigue est devenue chercheuse autodidacte pour explorer le champ des possibles vers une nouvelle sensibilité. Investie dans l’éducation populaire à travers une bibliothèque de rue, elle s’intéresse aux formes de résistance individuelle et collective déployées par la créativité, sujet qu’elle a traité dans son mémoire de Master à l’IHEAL (Institut des Hautes Études sur l’Amérique latine) « La résistance à travers l’art engagé dans l’exil latino-américain en France » et dans son premier ouvrage Mémoires latino-américaines contre l’oppression. Témoignages d’exilés du Cône sud (1960-2000). Naturaliste passionnée, elle vit actuellement dans la Drôme, à Crest.      
Affichage de 1-2 sur 1 élément(s)

Temps de vivre, lien social et vie locale

Alice MEDIGUE

Nous vivons dans une société de la démesure dominée par le temps de l’urgence et de la course perpétuelle. La logique de la gestion efficace et de la consommation a cloisonné et formaté nos espaces sociaux. Il s’agit d’un véritable processus de désappropriation du monde : nous ne sommes plus maîtres de notre vie, mais dépendants de la télévision, de la publicité, de l’urbanisation galopante…