ESPACE BLOG
Thématiques
Formats

Repenser le lien humain-équin

Publié le : 18/09/2018 10:00:00
Catégories : Santé et bien-être

Repenser le lien humain-équin

Le cheval, révélateur de nos peurs les plus profondes

Le cheval ne laisse personne indifférent, il fascine autant qu’il suscite la crainte. Sa présence a le don de déclencher en nous le désir, la passion, de faire revivre le rêve du « Chevalier » tout comme elle peut (re)-susciter, du fin fond de notre être et à notre plus grande surprise, des frayeurs, des malaises, voire des blessures ou des traumatismes que nous croyions avoir guéris ou effacés…

Et oui, présent bien avant nous sur terre, ce noble destrier semble avoir accepté, au sacrifice de sa liberté, pourtant si chère à son équilibre, de nous accompagner sur notre chemin d’évolution. Au fil du temps, il a ainsi développé une connaissance ancestrale de notre humanité. Les vertus thérapeutiques du contact avec le cheval ne sont d’ailleurs, aujourd’hui, plus à démontrer.

Mais nous, où en sommes-nous dans notre rapport avec lui ? Quelle qualité de relation lui offrons-nous ? S’il peut être le miroir de nos peurs et de nos blessures, accepterons-nous de nous laisser guider par sa sagesse ?

Le cheval et la source sacrée de la vie

Le cheval est au service de la Vie. Et qu’est-ce que la vie si ce n’est le mouvement. Quand on observe un troupeau de chevaux, il est constamment en train de bouger, de former et reformer des groupes. Le mouvement est constant parce qu’il est l’expression de la vie.

Quand le cheval se trouve en notre présence, il a cette magie propre à lui de pouvoir détecter notre mouvement qui n’est autre que le reflet de notre monde intérieur.

Il possède cette capacité spécifique à son espèce de détecter et de repérer ce qui nous entrave, nous freine, tout ce qui cherche à s’exprimer mais qui, pour une raison bien précise mais souvent inconsciente, ne s’exprime pas.

La conscience que le cheval a de nos états intérieurs ne cesse de me fasciner. C’est en cela qu’il peut, à mon sens, participer à notre guérison !

A cheval vers l’ Equireliance…

Prendre conscience de nos peurs, comprendre le sens véritable de nos malaises, frustrations, et autres inconforts est non seulement vital afin de pouvoir créer le lien avec le cheval mais c’est aussi, à mes yeux, la seule manière de retrouver une véritable confiance en soi et une reliance avec le cheval.

De manière plus concrète, il s’agit d’oser tourner le regard vers soi, accueillir les émotions inconfortables et les traumas afin de pouvoir les traverser. Ce faisant, notre conscience s’agrandit et notre relation à nous-même change. Nous apprenons aussi à développer un rapport intime, plus juste avec le cheval, si friand d’authenticité ! Enfin, la maîtrise de nos émotions nous permet aussi d’aller dans notre verticalité et de retrouver notre assise. Tel est l’objectif d’Equireliance.

Si nous acceptons ce voyage intérieur, le cheval devient un formidable partenaire qui nous aide à ressusciter les parties vitales, délaissées lors du passage de l’enfance à l’âge adulte. Il nous permet de rencontrer nos ombres, car c’est sur lui, aussi, qu’elles prennent tout leur relief. Un véritable processus d’alchimie peut avoir lieu.

Du cheval miroir il devient activateur d’éveil.

Ainsi, en épousant une logique de vie, et non plus mentale, par la voie du cœur et soutenu par la présence du cheval, nous accédons à une conscience plus vaste et, en fin de compte, à une véritable qualité d’Etre.

Anne Thiebauld

Ceci peut vous intéresser

Partager ce contenu