ESPACE BLOG
Thématiques
Formats

Voir les offres spéciales du Souffle d'Or

L’écologie de notre esprit est une condition indispensable de notre avenir

Publié le : 07/01/2020 09:26:20
Catégories : Développement personnel , La Presse en parle , Santé et bien-être

L’écologie de notre esprit est une condition indispensable de notre avenir

L’écologie de notre esprit est une condition indispensable de notre avenir...

Depuis environ une centaine d’année, nous avons le triste privilège d’avoir épuisé, exploité, pollué, détruit, fait disparaître une grande quantité de ressources naturelles de notre terre. Il est bien temps de changer collectivement. Mais la plus grande vague de changement sera celle qui se fera individuellement. « Ceux qui sont assez fous pour penser qu’ils peuvent changer le monde y parviennent ». J. Henry Dunant

Des progrès immenses peuvent voir le jour et la vie en deviendra beaucoup plus rafraichissante que les modèles sociétaux et croyances surgelées que l’on veut nous faire – encore - avaler. Nous n’avons plus d’excuse pour ne pas agir, il y a urgence pour les générations futures à entamer un changement, tout comme celui que nous avons effectué en moins de soixante ans concernant notre hygiène de vie. Qui pense aujourd’hui qu’il est largement suffisant de prendre une douche par semaine ou de ne pas se brosser les dents ?

L’écologie de notre esprit est une condition indispensable de notre avenir. C’est bien elle qui nous ouvrira les portes d’une écologie au sens large et d’une conscience différente concernant la préservation de notre espèce et de toute forme de vie sur notre belle planète bleue.

Faisons notre part de colibri ou soyons le grain de sable qui fait cette plage immense.

En prenant soin de notre propre écologie intérieure, non seulement nous atténuons les nuisances du quotidien, nous faisons croitre nos capacités mais aussi nous répondons au besoin fondamental de nous occuper de nous avec plus de douceur, d’amour et de délicatesse. La bienveillance inconditionnelle est l’une des récoltes de l’écologie intérieure. Ce n’est pas une utopie déconnectée de la réalité mais bien le résultat d’une mise en œuvre par chacun dans le concret de la vie. Cette bienveillance issue de notre attitude écologique n’exclue personne de notre cœur. Il y a des pays qui ont franchit ce pas il y a environ quarante ans, mettant en avant une forme d’écologie relationnelle. Le résultat est flagrant sur la qualité de la relation à soi, à l’autre et à l’environnement.

Chaque être vivant présent dans le champ de notre attention y sera baigné. Notre regard bienveillant ou non, lumineux ou non, apporte sa contribution, n’en doutons plus. Ce sur quoi nous posons notre conscience, nous lui offrons cette énergie. Si je vois le laid, je le nourris, si je vois le beau ou l’évolution en chemin, je la nourris.

J’ai toujours été, depuis ma tendre enfance une accro aux merveilles de la vie et toujours persuadée que dernière la noirceur, il y a des pépites en sommeil. Je crois profondément en la bonté humaine et à l’Amour qui porte toute chose. Et je sais que je ne suis pas seule. Ne cautionnons plus le mauvais et rappelons nous ce qui compte.

Soyons les émissaires vivants d’un monde meilleur pour la Terre.

Si nous sommes son peuple, c’est que nous sommes en parfaite adéquation avec elle. Nous sommes fait l’un pour l’autre. Elle, pour nous abriter, nous nourrir, nous partager ses innombrables merveilles. Nous, pour la préserver, en prendre soin, y vivre les expériences sensorielles qui nous sont offertes, y diffuser notre joie d’être vivant. Partout dans le monde germe l’envie de faire mieux et d’aimer plus fort. Il est temps pour nous de devenir les ambassadeurs écologiques d’un futur qui ne sera pas impossible. Ne perdons ni de temps ni l’essentiel de vue.

Par Florence Binay 
Auteure spécialisée dans le conseil en techniques de bien-être, relaxation, sophrologie, méditation de pleine conscience, gestion du stress, coaching, et mouvements oculaires

Ceci peut vous intéresser

Partager ce contenu