ESPACE BLOG
Thématiques
Formats

La quête de l’unité absolue

Publié le : 11/06/2018 10:58:44
Catégories : Développement personnel

La quête de l’unité absolue

Un monde de dualité

Sur le chemin de l’expérimentation terrestre, nous sommes confrontés aux lois de la nature humaine. Nous sommes entourés et habités par un monde de dualités où les contrastes, les oppositions, les polarités rythment la nature, notre quotidien, nos émotions, nos relations… Comment ressentir alors l’équilibre et l’unité en nous ? Comment se sentir également en harmonie avec le monde extérieur et les autres ?

Un chemin de transformation pour accueillir la vie dans son entièreté

Je pense que notre âme ne cesse de chercher un sentiment d’unité intérieure, cet état de complétude que notre être profond a perdu en s’incarnant, mais qu’il n’a pas oublié. Retrouver l’unité absolue est certainement la principale quête de notre âme en venant sur Terre.

L’expérience de la dualité peut-être perçue comme un chemin de transformation vers une réconciliation intérieure de toutes nos parts, une réconciliation avec nos frères et sœurs, une réconciliation avec la vie dans son entièreté. La dualité et l’expérimentation des extrêmes nous aident souvent à trouver l’équilibre qui nous ouvre ensuite à la guérison de nos blessures.

Pour goûter à l’harmonie, il me semble nécessaire d’accueillir tout ce que nous sommes, en rencontrant nos ombres et nos lumières, en osant regarder nos contradictions, en visitant certains schémas négatifs. Suivant notre histoire et nos blessures, vivre pleinement la dualité, parfois dans ce qu’elle a de plus extrême, permet à notre âme de s’ouvrir ensuite à l’acceptation. Chaque être réunis ainsi son histoire, il s’unit de nouveau à lui-même et sur un plan plus subtil offre cette énergie de réconciliation aux autres âmes et à la Terre.

La réconciliation de nos polarités féminines et masculines participe à ce processus de transformation collective. Visiter nos polarités, éclairer nos schémas de luttes, de fuites et d’oppositions pour les porter à la lumière de notre conscience nous permet d’accueillir notre être dans son entièreté. Ainsi peu à peu, nous transformons notre relation à nous-même en nous offrant l’amour que nous attendons souvent de l’extérieur. Lorsque nous sommes « pleins » de notre amour, nous partageons qui nous sommes dans l’authenticité. L’unité, la complétude, la paix, l’harmonie peuvent se déployer en nous et dans nos relations.

Un état d’osmose avec le « tout »

Mais l’état d’unité absolue va au-delà des sentiments que je tente de décrire ici. C’est un état d’osmose parfait en nous et en même temps avec la vie. Une communion sublime et totale avec le « tout ». Nous touchons parfois à cet état lorsque nous sommes amoureux ou lorsque nous atteignons l’extase sexuelle avec la communion de nos corps, de nos cœurs et de nos âmes. Certains artistes le connaissent pendant leurs inspirations créatives, d’autres en méditant, en s’émerveillant de la beauté de la nature, en ressentant un profond sentiment de gratitude…

Oui, je pense que la principale quête de notre âme est de retrouver ce sentiment d’unité absolue. Et nous passons notre vie à l’effleurer, le toucher un court instant ou l’atteindre magnifiquement pour le perdre de nouveau.

Et nous recommençons cette danse incessante d’un sentiment de complétude vers un sentiment de séparation et de vide. Et nous jouons encore et encore avec des scénarios différents, des chants, des musiques différentes… La beauté de chaque osmose, de chaque retrouvaille, de chaque communion est unique et nous bouleverse sublimement. Puissions-nous accueillir en présence ces précieux instants où nous contactons l’unité. Puissions-nous ensuite avoir la foi afin de poursuivre notre danse…

Béatrice Lhériteau

Ceci peut vous intéresser

Partager ce contenu