ESPACE BLOG
Thématiques
Formats

Voir les offres spéciales du Souffle d'Or

Autisme : et si une des clés était dans l’intestin ?

Publié le : 11/02/2020 09:24:29
Catégories : La Presse en parle , Parentalité et éducation , Santé et bien-être

Autisme : et si une des clés était dans l’intestin ?

Le ventre, notre deuxième cerveau, vraiment ?

Depuis quelques années maintenant florilège d’articles, de livres et d’émissions sont sortis en France sur le thème : « Le ventre, notre deuxième cerveau ». A chaque fois on nous parle du lien entre l’intestin et notre humeur, ou le microbiote et des maladies auto-immunes et en particulier Alzheimer et des bienfaits d’une bonne alimentation sur tous ces sujets. Oui, bien sûr, mais pourquoi ne parle-t-on jamais de l’autisme ? Des équipes de chercheurs travaillent sur le sujet mais les résultats tardent à venir et personne ou presque n’en parle.

Il est vrai que dans l’imaginaire collectif l’autisme est un handicap avec lequel on nait, voire parfois qui se manifeste dans les premiers mois de la vie. L’idée générale étant que l’autisme c’est génétique et que parfois ça se voit tout de suite dès la naissance et parfois il faut attendre que l’enfant évolue pour détecter des dysfonctionnements.

Et si nous poursuivions cette piste intestin/cerveau sur le sujet de l’autisme ?

Peut-être avez-vous entendu parler du régime sans gluten et sans caséine ? En France, la seule publication officielle sur le sujet date de 2009 et le déconseille (étude de l’AFSSA dont un des principaux rédacteurs a des intérêts dans l’industrie du lait). Et pourtant, il existe une littérature importante sur le sujet publiée principalement aux Etats Unis. Les plus anciennes publications datent du début des années 2000 (1) et la plus complète de 2018 (2) dans laquelle 70 enfants ont été suivis pendant 1 an avec des très bons résultats et une méthodologie d’étude irréprochable. Au-delà des études, des témoignages apparaissent tous les jours pour signifier des résultats obtenus sur l’autisme avec ce type de régime.

Il est bien évident que le sujet de l’autisme ne saurait se résumer à un régime sans gluten sans caséine. Nous avons affaire à un dysfonctionnement global de l’individu dans toutes ses dimensions : physique avec comme nous l’avons vu des soucis liés au système digestif, et donc au microbiote et au système immunitaire, des troubles neurologiques, et aussi des troubles émotionnels et des déséquilibres énergétiques. Sans parler des facteurs génétiques et épigénétiques

Comprendre l’autisme revient donc à comprendre l’ensemble du fonctionnement de l’humain dans sa globalité et dans toutes ses dimensions et toutes ses interactions. Vaste sujet !

De plus il y a autant d’autismes que d’autistes, on l’entend souvent et c’est vrai ! Chaque individu est différent, autiste ou non.. Mais cela ne doit pas nous décourager. Il existe des grands mécanismes qui s’appliquent à tous les autistes, et le déséquilibre du microbiote en fait partie.

Pour commencer faisons fi de toutes les tentatives médiatiques qui font croire qu’il n’y a pas d’espoir…L’état d’esprit dans lequel on se trouve est fondamental dans les processus de guérisons, quels qu’ils soient.

Alors gardons espoir pour les autistes et passons à l’action !

(1) Knivsberg AM, Reichelt KL, Nodland M. (2001) Reports on dietary intervention in autistic disorders. Nutritional Neuroscience, 4(1):25- 37 (2) Adams, J., Audhya, T., Geis, E., Gehn, E., Fimbres, V., Pollard, E., … & Matthews, J. (2018). Comprehensive nutritional and dietary intervention for autism spectrum disorder—A randomized, controlled 12-month trial. Nutrients, 10(3), 369

Christine BUSCAILHON, auteure du livre Quand j'avais l'autisme, édition le Souffle d'Or, 10/03/2020

Ceci peut vous intéresser

Partager ce contenu