Jean-Lucien JACQUEMET

Jean-Lucien JACQUEMET

Jean Lucien Jacquemet a exercé la Kinésithérapie de 1967 à 1984. Dès 1970, il s'est intéressé aux arrières plans des affections somatiques de ses patients. De 1972 à 1977, il a collaboré aux travaux d¹un Centre de Recherche (CRESE - UCL). Parallèlement il a poursuivi des études en sciences humaines - suivi une thérapie corporelle émotionnelle - et s'est initié à des pratiques artistiques plastiques. A partir de 1980, il a travaillé la voix, la technique vocale lyrique, l¹expression scénique, orale en public, et l'improvisation comme discipline à part entière. En 1991, il créa avec la collaboration d'anciens élèves d¹ARCAD, l'association ENJEUX, pour la culture de l¹expression et de l¹attitude artistique comme moyen de développement de la personne et des sociétés. Publications au Souffle d'Or : en 1998, le roman Le Fils du dauphin, et en 2000, un récit aux frontières limites de la communication intitulé Aurélien ou le fort intérieur, sur le thème de l'autisme. Pour accomplir ce périple et offrir ce travail, Jean Lucien Jacquemet a rencontré, en plus du domaine artistique, des oeuvres et des maîtres à penser dans les grandes voies des sciences humaines, psychologie, psychanalyse, religion, philosophie. Il l'a fait en chercheur libre et en restant toujours très près de l¹expérience concrète de terrain. Son idéal repose sur l'accès de la personne à une réelle démarche de liberté, d¹autonomie de pensée et d¹expression. Les voi(e)x de la voix regroupent divers ateliers, allant de la technique vocale (placement, exploration, libération de la voix) à un travail d'expression par le corps, le geste et la voix, conduisant à l'artistique (chant, récit, théatre), et à la transformation personnelle. Par les Dialogues de notre théatre intérieur, Jean-Lucien accompagne des adultes vers la compréhension et la résolution de leurs difficultés.
Affichage de 1-2 sur 2 élément(s)

Aurélien ou le fort intérieur

Jean-Lucien JACQUEMET

Ce récit ouvre des perspectives sur l'autisme, la communication assistée par ordinateur et les possibles origines de ce trouble du comportement. Préface d’Anne Marguerite Vexiau, auteur de « Je choisis ta main pour parler » (Ed. Robert Laffont) et grande spécialiste de la communication avec les autistes. « Aurélien, 17 ans, autiste, incommunicant profond... », est le titre du dossier confié à une jeune éducatrice, Sandra, qui va initier ce garçon à la communication facilitée à l’aide d’un ordinateur. Aurélien, petit à petit, apprend à s’exprimer et à relater dans un langage émouvant les sensations, émotions et pensées qui le traversent. Se dévoile alors peu à peu le monde étrange, dur et bouleversant des autistes.