Active filters
  • Prix: 0,00 € - 20,00 €
  • Type: Livre papier
  • Catégories: Economie
Filtrer par
Prix
Prix
Type
Type
Catégories
Catégories
Vie en société

Vie en société

Vie en société

Comment vous sentez-vous dans la société des humains, avec ses lois, ses gouvernants ? Heureux.se ou déprimé.e ? En phase, ou en décalage ? En prise, ou impuissant.e ? En paix, ou en révolte ? Découvrez nos livres aux éditions Yves Michel, le prolongement de nos préoccupations personnelles vers la dimension sociétale. www.yvesmichel.org

40 résultats

grid list
Affichage de 37-40 sur 40 élément(s)

Les poules préfèrent les cages

Armand FARRACHI

Il y a quelques années, une étude scientifique sur le comportement des poules élevées en batterie concluait qu’elles n’étaient pas gênées par leur cage, mais s’y trouvaient au contraire plus en sécurité qu’ailleurs. De là à dire que les poules préfèrent les cages, il n’y qu’un pas. Pourquoi ne pas dire alors que les veaux préfèrent être dans l’obscurité, les otaries exhibées dans des cirques et les Indiens parqués dans des réserves ?

Mixité créative

Anne LANG BRINGER, Rémi SAINT-PERON Collectif

Les femmes sont l’avenir créatif de l’entreprise ! La créativité est un moteur d’innovation essentiel aux entreprises. Anne Lang-Bringer et Rémi Saint-Péron la définissent et s’appuient sur leurs observations de la mixité afin de dénoncer les stéréotypes qui freinent l’élan créatif dans les entreprises. Comment dépasser la domination du rationnel, généralement associée au masculin ? Et pourquoi grâce aux femmes ? Parce qu’elles se servent spontanément de leurs qualités d’adaptation à un monde d’hommes, et ce depuis des millénaires ! Or, ces qualités favorisent l’émergence de la créativité ! L'entreprise, qui est un monde d'hommes, obéit au principe masculin, le YANG. Il faut qu’elle puisse s'ouvrir davantage au principe féminin, le YIN. 

Les esclaves de l'anthropocène

Nicolas Teterel

La Boétie disait que le peuple a non pas perdu sa liberté mais gagné sa servitude. L’homme moderne, lui, se fait offrir sa servitude. Il se fait offrir un taux d’intérêt comme l’esclave se voit offrir de nouvelles chaines par son négrier. Dans ce livre, Nicolas Teterel met en cause le système de création monétaire kafkaïen voulant que l’argent soit créé à partir de dettes et d’intérêts qui nous obligent mécaniquement, mathématiquement, à générer perpétuellement de nouvelles dettes plus grandes que les précédentes. Un système d’esclavage financier qui porte en lui les germes de l’autodestruction puisqu’une dette en constante augmentation exige une croissance en constante augmentation et donc des émissions de CO2 toujours plus grandes.
En stock
13,27
En stock