Active filters
  • Prix: 8,00 € - 10,00 €
  • Catégories: Société civile
  • Catégories: Economie
Filtrer par
Type
Type
Catégories
Catégories
Vie en société

Vie en société

Vie en société

Comment vous sentez-vous dans la société des humains, avec ses lois, ses gouvernants ? Heureux.se ou déprimé.e ? En phase, ou en décalage ? En prise, ou impuissant.e ? En paix, ou en révolte ? Découvrez nos livres aux éditions Yves Michel, le prolongement de nos préoccupations personnelles vers la dimension sociétale. www.yvesmichel.org

16 résultats

grid list
Affichage de 1-16 sur 16 élément(s)

Tu verras, tu seras bien

Catherine SARRAZIN-MOYNE

« La vie continue avec nous. » Telle est la devise de l’institution médicalisée de province (propriété d’un groupe coté en bourse) où ma mère fut accueillie et où je l’ai accompagnée en tant que référente durant ses deux dernières années de vie. Véritable prise en charge de nos aînés ou slogan pour masquer l’exploitation, favorisée par nos gouvernants, de ce gisement que l’on nomme l’or gris ?

Temps de vivre, lien social et vie locale

Alice MEDIGUE

Nous vivons dans une société de la démesure dominée par le temps de l’urgence et de la course perpétuelle. La logique de la gestion efficace et de la consommation a cloisonné et formaté nos espaces sociaux. Il s’agit d’un véritable processus de désappropriation du monde : nous ne sommes plus maîtres de notre vie, mais dépendants de la télévision, de la publicité, de l’urbanisation galopante…

Poison des intérêts (Le)

Margrit KENNEDY

L’argent gouverne le monde, paraît-il ! Mais qui gouverne l’argent ? Voilà une question importante que soulève à nouveau la crise économique mondiale. À ce stade, allons-nous continuer à laisser les spéculateurs en Bourse, les grandes banques d’investissement, les compagnies d’assurances ou les marchés déterminer la valeur de notre argent ?
En stock
9,38
En stock

Les poules préfèrent les cages

Armand FARRACHI

Il y a quelques années, une étude scientifique sur le comportement des poules élevées en batterie concluait qu’elles n’étaient pas gênées par leur cage, mais s’y trouvaient au contraire plus en sécurité qu’ailleurs. De là à dire que les poules préfèrent les cages, il n’y qu’un pas. Pourquoi ne pas dire alors que les veaux préfèrent être dans l’obscurité, les otaries exhibées dans des cirques et les Indiens parqués dans des réserves ?