Active filters
  • Type: Livre audio
  • Type: Livre papier
  • Catégories: Relaxation et massages
  • Catégories: Economie
Filtrer par
Prix
Prix
Type
Type
Thématiques
Thématiques
Catégories
Catégories
Collection
Collection
Livres de développement personnel, santé, bien-être, parentalité

Livres de développement personnel, santé, bien-être, parentalité

Livres de développement personnel, santé, bien-être, parentalité

Les livres du Souffle d'Or ont pour finalité de permettre à chacun de faire des choix conscients et de s’affranchir des conditionnements. Ils explorent dans une approche rigoureuse et ouverte, de nouveaux concepts et techniques, dans les domaines du développement personnel, de la santé et du bien-être, de la relaxation, etc.. Une place importante est accordée au corps.

52 résultats

grid list
Affichage de 19-36 sur 52 élément(s)

Les poules préfèrent les cages

Armand FARRACHI

Il y a quelques années, une étude scientifique sur le comportement des poules élevées en batterie concluait qu’elles n’étaient pas gênées par leur cage, mais s’y trouvaient au contraire plus en sécurité qu’ailleurs. De là à dire que les poules préfèrent les cages, il n’y qu’un pas. Pourquoi ne pas dire alors que les veaux préfèrent être dans l’obscurité, les otaries exhibées dans des cirques et les Indiens parqués dans des réserves ?

10 minutes d’écologie intérieure au quotidien

Florence BINAY

Vous souhaitez faire le tri dans votre planète intérieure? Pratiquez l' écologie intérieure ! Cette écologie individuelle, tournée vers notre conscience, nos émotions et nos pensées nous ouvre les portes d'une écologie au sens large. Elle nous éveille au respect de notre belle planète bleue et de la vie sous toutes ses formes.  Florence Binay  nous donne des outils concrets pour cultiver nos ressources et sortir nos poubelles mentales : éco-pratiques de méditation , de sophrologie et de pleine conscience , astuces.

La dette publique, une affaire rentable

Philippe DERUDDER, André-Jacques HOLBECQ Collectif

3e édition mise à jour et augmentée en 2015. « Il faut réduire la dette ! » On crie à la faillite ! Tel un père qui demande instamment à ses enfants d'aller ranger leur chambre, notre gouvernement nous dit : « Assez de cette gabegie ! Il est temps de devenir sérieux, remettez vos prétentions sociales au tiroir, l'heure est au travail et aux économies ».
Indisponible
12,80
2,83
Indisponible

Mixité créative

Anne LANG BRINGER, Rémi SAINT-PERON Collectif

Les femmes sont l’avenir créatif de l’entreprise ! La créativité est un moteur d’innovation essentiel aux entreprises. Anne Lang-Bringer et Rémi Saint-Péron la définissent et s’appuient sur leurs observations de la mixité afin de dénoncer les stéréotypes qui freinent l’élan créatif dans les entreprises. Comment dépasser la domination du rationnel, généralement associée au masculin ? Et pourquoi grâce aux femmes ? Parce qu’elles se servent spontanément de leurs qualités d’adaptation à un monde d’hommes, et ce depuis des millénaires ! Or, ces qualités favorisent l’émergence de la créativité ! L'entreprise, qui est un monde d'hommes, obéit au principe masculin, le YANG. Il faut qu’elle puisse s'ouvrir davantage au principe féminin, le YIN. 

Les esclaves de l'anthropocène

Nicolas Teterel

La Boétie disait que le peuple a non pas perdu sa liberté mais gagné sa servitude. L’homme moderne, lui, se fait offrir sa servitude. Il se fait offrir un taux d’intérêt comme l’esclave se voit offrir de nouvelles chaines par son négrier. Dans ce livre, Nicolas Teterel met en cause le système de création monétaire kafkaïen voulant que l’argent soit créé à partir de dettes et d’intérêts qui nous obligent mécaniquement, mathématiquement, à générer perpétuellement de nouvelles dettes plus grandes que les précédentes. Un système d’esclavage financier qui porte en lui les germes de l’autodestruction puisqu’une dette en constante augmentation exige une croissance en constante augmentation et donc des émissions de CO2 toujours plus grandes.
En stock
13,27
En stock

Vers une éco-industrie locale

Luc DANDO

Nous vivons dans une société du tout jetable. Nos produits sont fabriqués au bout du monde et le travail disparait sur nos territoires. Les pratiques de « développement durable » sont de plus en plus courantes dans l’industrie, mais elles restent limitées, notamment par des impératifs de croissance et de rentabilité financière. Nous avons besoin d’un changement plus fondamental !